alimentation saine

Menu minceur : l’ananas

By  | 

L’ananas fait partie des meilleurs fruits tropicaux qui sont disponibles tout au long de l’année dans nos supermarchés. Véritable mine de manganèse, il renferme principalement de la broméline dont les vertus sur la circulation sanguine et les maladies cardiovasculaires, ne sauraient être contredites. La broméline possède également des capacités anti-inflammatoire, antitumorale, anti-oedémateuse, et aide à la digestion. Ces effets ont été observés chez l’humain, chez l’animal et in vitro, à la suite de l’ingestion d’extraits de broméline (provenant de l’ananas ou synthétisés). Seul l’ananas frais contient la broméline, les ananas en conserve et cuits n’en contiennent pas.

En outre, l’ananas contient des agents antioxydants tels que les polyphénols et les flavonoïdes. Ils peuvent contribuer à prévenir l’apparition de plusieurs maladies (cancers, maladies cardiovasculaires et diverses maladies chroniques) en neutralisant les radicaux libres du corps. L’ananas possède donc un potentiel antioxydant élevé, mais plus faible qu’une dizaine d’autres fruits communs, comme la fraise, le citron, l’orange, la pomme et le raisin.

En termes de vitamines et de minéraux, l’ananas renferme du manganèse, de la vitamine C, de la vitamine B1, B6, et du cuivre.

L’ananas peut être consommé frais, en conserve ou en jus. Cependant, la meilleure façon de le consommer afin de bénéficier au maximum des richesses qu’il contient est de le prendre frais en dés. En plus, l’ananas entre dans une multitude de recettes en cuisine : allant des salades à la pizza en passant par les brochettes et les soupes, sans oublier le lait ou yogourt frappé.

Contrairement à l’idée généralement reçue, l’ananas ne ferait pas maigrir même si grâce à sa richesse en broméline, il intervient activement dans la digestion. La broméline n’agissant aucunement sur le gras, seule la consommation de l’ananas pendant les régimes restrictifs de calories pourrait donner de possibles résultats de perte de poids.

Toutefois, il faut noter qu’il n’est pas exclu d’apprendre que l’ananas soit à la base de cas d’intolérance alimentaire. En effet, la consommation d’ananas provoque la libération d’histamine dans l’organisme. C’est aussi le cas chez d’autres aliments, dont la fraise et la tomate. L’arrêt de la consommation de l’aliment fait cesser les symptômes. Mais les cas de véritable allergie à l’ananas sont assez rares. Il est important pour les personnes es intolérantes ou allergiques à l’ananas d’éviter la consommation du fruit, mais aussi la prise de suppléments de broméline. Il est recommandé de consulter un allergologue afin de déterminer la cause des réactions à certains aliments ainsi que les précautions à prendre.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *