alimentation saine

Menu minceur : l’ail

By  | 

De son nom scientifique « Allium Sativum », l’ail intervient depuis plusieurs centaines d’années dans le traitement de divers problèmes de santé. L’ail peut être utilisé sous différentes formes : frais, déshydraté, ainsi que sous forme d’extrait, d’huile ou de teinture. Toutefois, les propriétés évoquées dans ce dossier, sont relatives aux effets de la consommation d’ail frais cru ou cuit.

L’ail contient de nombreux composés actifs, notamment des composés sulfurés, des molécules phytochimiques (qui ne sont pas toutes actives dans l’organisme).

Quand l’ail est coupé, broyé ou écrasé, l’alliine (une molécule inactive et inodore de l’ail) entre en contact avec un enzyme et se transforme en allicine, qui est la molécule responsable de l’odeur caractéristique de l’ail. Par la suite, l’allicine est transformée en d’autres composés sulfurés tels que le diallyl sulfide, le diallyl disulfide et l’ajoène. Il faut noter que lors de la fabrication de comprimés d’ail, l’allicine serait détruite, ce qui fait que la consommation de comprimés d’ail réduirait l’administration d’ingérer les composés actifs bénéfiques à la santé. L’ail contient en outre différents composés antioxydants tels des flavonoïdes et des tocophérols, en plus des composés sulfurés qui contribueraient aussi à son activité antioxydante. On reconnait aussi qu’à poids équivalent, l’ail possède une capacité antioxydante plus élevée qu’une large sélection de légumes. Par contre, lorsque la fréquence et la grosseur de la portion habituellement consommée sont prises en considération, l’impact de la consommation d’ail sur la capacité antioxydante totale demeure limité, comparativement à d’autres légumes consommés en plus grandes quantité. L’ail contient aussi les saponines.

Tous ces composants présents dans l’ail lui confère des capacités telles que :

  • Effet cardioprotecteur
  • Limitation des cellules cancéreuses
  • Réduction des plaques d’athérosclérose
  • Antimicrobiennes et traitement des infections
  • Réduire les facteurs de risque de maladies cardiovasculaires tel un cholestérol total, un cholestérol-LDL (« mauvais » cholestérol) ou des triglycérides élevés dans le sang.

Enfin, grâce à sa faible charge glycémique, l’ail peut être consommé en grande quantité afin de bénéficier de ses bienfaits et nutriments.

Cependant, il y a des précautions à prendre lors de la consommation de l’ail. Les extraits ou compléments d’ail pouvant interagir avec certains médicaments qui éclaircissent le sang ou qui ont un effet anticoagulant. Il est conseillé d’éviter de consommer de l’ail avant une chirurgie afin de diminuer le risque de saignements prolongés.

Il est souhaité de limiter la consommation quotidienne d’ail à moins de 4 g d’ail (l’équivalent d’une gousse) afin d’éviter toute interaction néfaste.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *