perdre du poids

Le sucre cause-t-il l’obésité ?

By  | 

On ne peut limiter les kilos en trop au sucre, d’autant que les aliments incriminés contiennent à la fois du sucre et du gras : biscuits, pâtisseries, glaces, etc. Dans l’histoire du poids, les facteurs environnementaux et génétiques jouent aussi un rôle. Le lien entre le sucre et l’obésité est-il si évident ?

Le rapport Glucides et santé révèle qu’une consommation excessive de glucides, en particulier sous forme de glucides simples, notamment sous forme de boissons, apparaît donc bien en cause dans le surpoids et l’obésité des enfants et des adolescents dans les pays industrialisés.

Une importance relative, mais réelle

Il est difficile d’identifier le sucre comme seul coupable de l’obésité mais on ne peut pas pour autant l’ignorer. Le gras et la sédentarité font aussi partie du portrait, comme le souligne l’OMS. Le lien entre gras et obésité est mieux établi qu’avec le sucre mais bien que la consommation de gras ait diminué depuis 20 ans, l’obésité, au contraire, a augmenté de façon importante. La consommation de sucre a cependant augmenté. Selon la diététiste-nutritionniste Hélène Baribeau, « Lorsqu’une personne en surpoids coupe trop radicalement le sucre, elle finit par abandonner son régime, parce que le goût de ses aliments n’est plus assez agréable. Il faut faire un compromis entre la densité énergétique apportée par le sucre et le plaisir qu’il procure. »

Le sucre est partout ou presque !

On le retrouve dans les édulcorants, les texturants, les colorants et les conservateurs. Le sucre possède des propriétés qui expliquent son omniprésence au quotidien. Innée, la saveur sucrée a une valeur affective et gourmande dans l’enfance qui influencera les goûts plus tard chez l’adulte. Le sucre est vital pour le maintien de la glycémie. C’est sa consommation excessive qui déséquilibre la balance énergétique bien qu’il soit deux fois moins calorique que le gras. S’en tenir aux calories ne suffit pas car quantité et qualité sont des critères à retenir pour limiter la consommation de sucre au quotidien. Une assiette de glucides complexes aux repas est donc plus avantageuse pour la gestion du poids que du grignotage sucré à longueur de journée.

L’addiction au sucre existe-t-elle ?

L’attirance spécifique pour le sucré peut conditionner les comportements alimentaires, au-delà du désir, du plaisir, de la culpabilité à manger. Le cerveau via le circuit des récompenses, est relié par le glossopharyngien, un nerf, à des capteurs situés sur la langue. Chez certaines personnes, ce circuit est perturbé et à la base des processus de compulsions. Ce qui les conduit alors à la recherche de bénéfices sensoriels exacerbés ou d’un apaisement, du réconfort en vue d’une maîtrise des émotions ou bien d’un vide à combler, avec un surplus de calories quotidiennes qui pèsent lourd sur la balance.

Le conseil

Il faut adopter des mesures anti pulsions au travers de vrais repas équilibrés : un petit-déjeuner consistant, un déjeuner où l’on va bien manger et un dîner non tardif avec au besoin une thérapie en parallèle.

1 Comment

  1. Pingback: Comment éliminer progressivement le sucre de votre alimentation | Minceur Moins Cher

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *