Le jeûne et la santé

Par  |  1 commentaire

Jeûner de temps en temps serait un moyen très efficace non seulement de réduire le risque de maladies chroniques comme les maladies cardiovasculaires et le diabète, mais aussi de garder la ligne.

Un potentiel important pour la santé

Le jeûne assainit le sang, met les organes digestifs au repos et permet l’élimination des déchets qui encombrent l’organisme. Il n’y a rien de tel pour se purifier des pollutions de la vie quotidienne et de la surabondance de nourriture dans lesquelles nos sociétés modernes nous font vivre.

Il favorise un esprit sain dans un corps sain. Le stress s’envole, le sommeil est de meilleure qualité. On y gagne en optimisme, la sécrétion de sérotonine étant augmentée. On se sent plus en forme, plus beau aussi, ce nettoyage de l’intérieur se répercutant sur l’apparence (cheveux, peau, dents, ongles…).

Renforce l’immunité

En activant l’élimination des déchets et en améliorant la qualité du sang, la vitalité en général et l’état nerveux, le jeûne augmente la résistance aux infections. En abaissant le rythme cardiaque et la tension, en nettoyant les artères et en réduisant le cholestérol, il améliore aussi la santé cardiovasculaire.

Favorise la perte de poids

En effet, Pendant le jeûne, le corps commence à brûler les graisses mais attention, il n’est pas un régime à proprement parler avec pour objectif une perte de poids, il permet de perdre 500 g par jour en moyenne. Il peut donc constituer un bon tremplin pour les personnes désireuses de maigrir.

Le jeûne pour se soigner

Le jeûne joue un rôle important dans les réponses adaptatives des cellules : réduction des dommages oxydatifs et de l’inflammation, optimisation du métabolisme de l’énergie, et renforcement de la protection cellulaire.

Le jeûne provoque la sécrétion de somatotropine, l’hormone de croissance, qui a de nombreux bienfaits pour la santé, la condition physique et la lutte contre le vieillissement. Quand le corps s’adapte à la combustion des graisses au lieu du sucre comme combustible principal, le risque de maladies chroniques réduit considérablement.

L’utilisation des corps cétoniques comme carburant renforce la puissance du cerveau et stimule la production de facteurs neurotrophiques qui favorisent la croissance et les connexions des neurones. Par conséquent, le jeûne améliore la cognition et la mémoire. Le jeûne renforce aussi la capacité des cellules nerveuses à réparer leur ADN, il a le potentiel pour retarder le vieillissement, il aide à prévenir et traiter certaines maladies et il améliore la santé générale.

1 commentaire

  1. moncoach

    28 septembre 2015 à 16 h 57 min

    Moi je fais des petites jeunes de 24 heures tous les mois pour me détoxifier mais pas pour perdre du poids. Ca me permet de reposer un peu mes intestins.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *