Habitudes alimentaires

Drogue, peut-on devenir accro au sucre ?

By  | 

Le sucre, beaucoup ne le savent pas agit sur notre cerveau comme une drogue. Il active certains circuits neuronaux et tout comme les drogues il pourrait même être mortel. De quelle façon le sucre agit-il comme une drogue ? Comment se comportent les pays développés face au sucre ?

Le sucre, une drogue

D’abord c’était le sel, ensuite les matières grasses ; mais depuis le sucre est devenu depuis quelques temps maintenant l’ennemi numéro 1 de notre santé. Plusieurs études ont été faites et continuent d’ailleurs d’être faites afin de démontrer le caractère mortifère du sucre du sucre ainsi que son rôle dans l’apparition de diabètes, d’obésité et de certaines maladies cardiovasculaires. Il favoriserait également l’hyperactivité des enfants, nuirait à la mémoire et favoriserait la dépression. Malgré tous ces maux, on ne peut s’en défaire puisque le sucre reste une valeur incontournable de notre alimentation sans oublier que les enfants l’adorent naturellement et qu’il est plutôt apprécié par les adultes. Ces états de fait ont une raison : le sucre agirait comme une drogue sur notre cerveau à laquelle nous pourrions bien devenir accros.

Consommation du sucre en hausse dans les pays développés

L’addiction au sucre trouve son origine au plus profond du cerveau, là où agissent toutes les autres drogues. De façon concrète, quand on consomme du sucre, le corps répond par la dopamine, une hormone qui rend heureux et motive comme le fait le sport lorsqu’il est régulièrement pratiqué. La différence du sucre par rapport  au sport est qu’il est consommé en trop grande quantité : ce qui le rend très dangereux pour la santé. Selon de récents chiffres, les pays occidentaux sont de plus en plus concernés par cette hausse de consommation sans réellement prendre la mesure de ce danger.

Dorénavant vous êtes informé du danger couru par l’excessivité de la consommation du sucre. Les habitudes doivent changer et vous pouvez choisir de la faire commencer par vous.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *